• Ram derviche

    « Ram Derviche »… parce que le mantra Om Shrî Ram jay Ram jay jay Ram est, tout comme la Gâyatrî, un mantra fort répandu et sujet de nombreuses interprétations musicales.

    Lorsque nous avons plusieurs mélodies sur un même mantra et afin de nous retrouver dans nos différentes versions, nous donnons un surnom en relation avec le contenu musical ou l’histoire du chant.

    Dans cette version, composée en janvier 2006, la musique, en particulier le refrain, est inspiré d’une mélodie sur laquelle se pratique la danse des derviches tourneurs, c’est ainsi qu’elle a reçu le nom de Ram Derviche.

      

    « Ram Derviche » est, à travers son expression Sufi, un hommage à la lignée Udasin dont Yvan Amar et à Mr Gurdjieff, pour leurs amitiés avec le monde Sufi.

      

    Anecdote sur Ram derviche dans la rubrique Texte "Témoignages" article 2

    http://bhajans-chantsdevotionnels.eklablog.com/temoignages-c17121488#

     

    Jay signifie Victoire, Gloire. Ram, dans ce contexte, signifie Dieu.

    La traduction de ce mantra serait Gloire à Dieu ! Victoire à Dieu !

     

    La première partie du chant, sur le mantra Om Shrî Ram jay Ram jay Ram, est un recueillement, une première réponse à l’appel du Divin.

    L’âme amoureuse du « Bien Aimé » exprime sa dévotion.

     

    La seconde partie, le refrain, illustre la danse des derviches. Au cœur de l’ivresse, la tenue, l’alignement intérieur font que cela peut tourner et s’arrêter net.

     

    Dans le chant, notre présence est sollicitée d’une part par l’obligation d’une « tenue » dans la rapidité et l’ivresse du chant et d’autre part par la répétition du mantra sur un chiffre impaire, qui déjoue les mécanismes de fonctionnement habitués à un mode binaire.

    La deuxième partie est chantée 5 fois, s’arrête nette, puis reprend ou pas selon l’énergie. Tout le jeu est d’être là !

     

    Cet arrêt, ce stop, provoque un espace à l’intérieur dans lequel toute l’énergie qui s’apprêtait à être extériorisée est arrêtée nette dans son mouvement et reste à l’intérieur. En opérant un retournement et en l’accompagnant par l’attention, on peut alors remonter à sa source - le silence du cœur- d’où émerge le chant. Rappel de soi au Soi.

     Le « stop » est le petit clin d’œil à Mr Gurdjieff. L’exercice du Stop ! étant une pratique chère à son enseignement. Voir rubrique texte article 08 à ce sujet en cliquant sur le lien suivant.

    http://bhajans-chantsdevotionnels.eklablog.com/textes-c17111966#!/08-exercice-du-stop-extrait-des-commentaires-d-osho-du-vigyana-bhairav-a44560316

      

     

    Ram derviche

     

    Extrait live Sadhana camp 2009

    Paroles.

    Femmes : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Hommes : Om Oui!

    Femmes : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Hommes : Om Oui!

    Femmes : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram. Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Hommes : Om Oui Om!

     

    Femmes : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Hommes : Om Oui!

    Femmes : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Hommes : Om Oui!

    Femmes : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram. Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Hommes : Om Oui Om!

     

    Ensemble : Om Shrî Ram jay Ram jay Ram. Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

    Om Shrî Ram jay Ram jay Ram.

     

    Refrain chanté 5 fois.

    Om Hari sharanam ! Om Hari sharanam!

    Om Hari sharanam! Hari Om! Om Oui Om!