• 19 Maha Shakti Om Mirra . Textes sur Savitri

    Srî Aurobindo : dans lettres à K.D.Sethna.

    "J’ai utilisé Savitri comme un moyen d’ascension. Je l’ai commencé sur un certain niveau mental, et chaque fois que j’atteignais un niveau plus haut je le réécrivais à partir de ce niveau […] En fait je n’ai jamais considéré Savitri comme un poème à écrire et à finir, mais comme un chant d’expérimentation pour voir jusqu’à quel point on pouvait écrire la poésie à partir de sa propre conscience yogique et comment celle-ci pouvait être rendue créatrice "

               

    Mère : 5 novembre 1967 extrait d’entretien avec Mona Sarkar (jeune sadhak ) 5 novembre 1967.

    - Tu as lu "Savitri" ?

    - Oui, Mère, oui.

    - Tu l'as lu tout ?

    - Oui, Mère, je l'ai lu deux fois.

    - Tu as compris tout ce que tu as lu ?

    - Pas beaucoup, mais j'aime la poésie, c'est pour cela que je le lis.

    - Ça ne fait rien si tu ne comprends pas "Savitri", lis-le toujours. Tu verras que chaque fois que tu le lis, il y aura quelque chose de nouveau qui te sera révélé. Chaque fois tu trouveras un aperçu nouveau, chaque fois une nouvelle expérience ; des choses qui n'étaient pas là, des choses que tu ne comprenais pas surgissent, s'éclaircissent tout d'un coup.

    Toujours une vision inattendue sort à travers les mots et les lignes. Chaque fois que tu essayes de lire et comprendre tu verras que quelque chose s'ajoute, quelque chose qui était caché derrière se révèle d'une façon claire et vivante. Je te dis que les mêmes vers que tu avais lus avant, une fois, te paraîtront sous un jour différent chaque fois que tu les relis. C'est ce qui arrive invariablement. Toujours ton expérience s'enrichit, c'est une révélation à chaque pas.

    Mais il ne faut pas lire "Savitri" comme on lit les autres livres ou les journaux. Il faut lire avec une tête vide, un mental blanc et vacant, sans qu'il y ait d'autre pensée, il faut se concentrer beaucoup, rester vide, tranquille et ouvert ; alors les mots, les rythmes, les vibrations pénétreront directement dans cette page blanche, mettront leur empreinte dans le cerveau, s'expliqueront eux-mêmes sans que tu fasses un effort.

    "Savitri" à lui seul suffit pour te faire monter aux plus hauts sommets. Si vraiment on sait méditer sur "Savitri", on recevra toute l'aide dont on a besoin. Pour celui qui veut suivre ce chemin, c'est une aide visible comme si le Seigneur lui-même vous prenait par la main et vous conduisait vers le but destiné. Et puis chaque question personnelle quelle qu'elle soit, a sa réponse ici ; chaque difficulté y trouve sa solution, enfin il y a tout ce qu'il faut pour faire le yoga […]

    Chaque vers de "Savitri" est comme un mantra révélé qui dépasse tout ce que l'homme possédait comme connaissance et je le répète, les mots sont énoncés et arrangés d'une telle façon que la sonorité du rythme vous mène à l'origine du son qui est ÔM […]

    Enfin, "Savitri", c'est quelque chose de concret, de vivant, c'est tout rempli de conscience, c'est la connaissance suprême au-dessus de toutes les philosophies, toutes les religions humaines. C'est la voie spirituelle, c'est le yoga, la tapasyâ - sâdhanâ, tout, dans son corps unique. "Savitri" a un pouvoir extraordinaire, il projette des vibrations pour celui qui peut les recevoir, les vraies vibrations de chaque étape de la conscience. C'est incomparable, c'est la Vérité dans sa plénitude, celle que Sri Aurobindo a fait descendre sur la terre. Mon enfant, il faut essayer de trouver le secret que représente "Savitri", le message prophétique que Sri Aurobindo y révèle pour nous. C'est cela le travail devant toi, c'est dur mais cela vaut la peine.

     

    Mère : 1968 dans "Douce Mère - Notes de Lumière - 1ère partie"
    Sur "Savitri "

    Si tu es déprimé, si tu te sens misérable, si dans ce que tu fais tu ne réussis pas, ou bien, que c'est toujours le contraire de ton attente qui se produise quels que soient tes efforts, si c'est arrivé au point que tu te fâches, que la vie devienne dégoûtante et que tu sois malheureux, aussitôt prends "Savitri" et ouvre n'importe où après une seconde de concentration et lis la page qui se trouve sous ton doigt. Tu verras que toute ta misère disparaîtra comme de la fumée. Et tu auras la force de surmonter la pire des tristesses, tu ne sentiras plus la chose qui te tourmentait. Au lieu d'elle tu percevras un bonheur étrange, un renversement de la conscience avec l'énergie et la force de tout conquérir, comme s'il n'y avait rien qui soit impossible. Et tu sentiras cette joie inépuisable qui purifie tout. Tu lis juste quelques lignes, ça suffit pour établir le contact avec ton être le plus profond. Tel est le pouvoir extraordinaire de "Savitri".

    Ou bien après avoir lu, si tu te concentres très profondément, alors aussi tu peux trouver la solution de ce qui te tourmentait. Tu n'as qu'à ouvrir "Savitri" au hasard et sans réfléchir et tu auras la réponse à tes problèmes. Fais-le avec foi et simplicité, le résultat est certain.

    Bénédictions.