• Le Yagna mantra :

    « Om brahmârparnam brahma havir brahmâgnau brahmanâ hutam brahmaiva tena gantavyam brahma karma samâdhinâ » 

    est traduit généralement par :

    "Offrir est Brahman, l’Offrande est Brahman.Par Brahman l’Offrande est répandue dans le feu de Brahman. Ils atteindront véritablement Brahman ceux qui voient Brahman en toutes choses"

      

    Brahman est synonyme de Dieu, L’Un, le Tout, le Feu vivant, l’Eternelle source

    Ce mantra est récité dans les pujas - rituels d’offrandes et d’adoration - et les yagas ou yagnas, rituels védiques élaborés dans lesquels des offrandes sont offertes au feu, en guise de sacrifice.

      

    Ce mantra correspond au verset 24 du chapitre 4 de la Bhagavad-Gîtâ texte sacré de l'Inde.

      En voici les commentaires de Swami Chinmayananda dans La Bhagavad-Gîtâ commentée par Swami Chinmayananda édition Guy Trédaniel

      

     Brahman est l’oblation, Brahman est le beurre clarifié (ghee) et tout ce qui constitue les offrandes ; par Brahman l’oblation est versée dans le feu de Brahman ; Brahman est atteint par celui qui voit Brahman dans toutes les actions.

      

    C’est un verset célèbre chanté sous forme de prière avant les repas dans l’Inde entière, bien que beaucoup le récite sans en connaître le sens.

    Il résume presqu’à lui tout seul le contenu philosophique du Védânta.

    La Réalité infinie qui est le support immuable au-delà du spectacle changeant du monde, est indiquée par le mot « Brahman »

    L’aspect de cette Réalité éternelle qui fonctionne dans et à travers notre corps est

    « Âtman ». Ainsi, la même vérité est indiquée par 2 termes, et le Védânta affirme que « Âtman est Brahman »

    La métaphore utilisée dans ce verset est empruntée au ritualisme védique, l’accomplissement du « yajña ». Chaque « yajña » comprenait 4 facteurs essentiels :la déité invoquée, le feu dans laquelle les offrandes étaient versées, les éléments matériels constituant l’offrande et l’individu qui accomplissait le « yajña »

    Ce verset illustre l’attitude mentale et l’expérience du sage alors qu’il offre le « yajña ». A ses yeux, seule la vérité existe et non cette pluralité trompeuse que son ignorance, jadis, a fait surgir dans son mental. Pour lui, par conséquent, tous les « yajña » émergent de cette réalité, « Brahman ». C’est en cette vérité « Brahman », que se trouve celui qui fait l’offrande, c’est « Brahman » qui constitue les offrandes, qui est également le feu sacré et l’invocation. Comme toutes les vagues sont l’océan, tous les éléments d’un « yajña » sont cette Vérité Ultime.

     Si un individu voit le Substratum, l’Essence, dans l’ensemble des noms et des formes, des actions et des comportements, en toutes circonstances, alors tous les êtres et toutes les choses lui apparaissent comme l’expression de cette vérité infinie et sublime. Si les actions sont accomplies par le sage avec une invocation à Brahman, à l’exclusion de toute autre divinité, elles se dissolvent parce qu’il invoque la Vérité Unique dans toutes les actions."

    Lire dans la rubrique texte sur les chants, article 10,  un commentaire de Shrî Aurobindo sur ce même verset  et une réponse d’Amma concernant la pratique des yagnas ou yaga.  http://bhajans-chantsdevotionnels.eklablog.com/textes-c17111966

                    

                                                                               Enregistrement live Luberon Mai 2012                             Chandra Swami Udasin

     La mélodie accompagnant ce mantra ainsi que l'arrangement de la traduction pour le chant ont été composés en automne 2009.

    Voir l'article suivant pour écouter un autre enregistrement et les paroles.                                                                                                                              

      


  • Le Yagna mantra est aussi, en Indes, le mantra récité comme bénédicité avant les repas dans les ashrams ou chez soi.

    Le sacrifice de l’Un qui s’est fait multiple pour se reconnaître. Ainsi l’acte de manger (offrir) comme la nourriture (l’offrande), celui qui mange, comme le feu du corps qui anime la digestion, tout est Brahman.

    Ceux qui reconnaîtront chaque chose comme étant partie du Tout se reconnaîtront en tant que Tout.

     

    C’est une grande Joie pour moi de partager ce chant du Yagna mantra avant les repas lors de la rencontre annuelle d’été de « Sadhana Camp » -  qui réunie un bon nombre d’amis d’Yvan Amar et Chandra Swami Udasin à Eourres (05)

    Le lieu d’accueil- les Damias- est superbe, en pleine nature et les repas sont pris sur une terrasse tant que le temps le permet.

    Nous chantons debout, les plats de nourriture étant disposés sur les tables. Sous nos yeux, le jardin potager nourricier, baigné de la lumière du soleil et d’arc en ciel des jets d’eau dans la prairie. Et la cerise sur le gâteau :  le personnel de cuisine, qui a œuvré à la préparation du repas et au service avec amour et conscience, se joint spontanément à nous dans le chant.

    Célébration de l’instant dans l’instant. Om Oui Merci Om !

      

    Enregistrement live Sadhana camp 2012.

    La mélodie accompagnant ce mantra, ainsi que l’« arrangement » de la traduction pour le chant ont été composées en automne 2009.

     

    Paroles:

      

    Om brahmârpanam, brahma havir, brahmâgnau, 

    Brahmanâ hutam, brahmaiva téna gantavyam,

    Brahma karma samâdhinâ. 

     

    Hari Om ! Hari Om ! Hari Om Tat Sat

    Om Shanti Shanti Shanti Om.

    Hari Om ! Hari Om ! Hari Om Tat Sat

    Om Shanti Shanti Shanti Om.

     

    Instrumental

     

    Tu Es, Acte d'offrir, Hari Om Tat Sat

    Hari Om Tat Sat

    Tu Es, Offrande sacrifiée, Hari Om Tat Sat

    Hari Om Tat Sat

    Tu Es, Cela par qui agit, Hari Om Tat Sat

    Hari Om Tat Sat

    Tu Es feu en qui tout s'accomplit, Hari Om Tat Sat

    Hari Om Tat Sat

     

    Atteindront véritablement Brahman

    Ceux qui voient Brahman en toutes choses.

     

    Instrumental

     

     

     

     

      





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique